A Padel Arena (Rouen), ce week-end c’était tournoi de padel avec notamment une paire de Laval et une autre mixte composée d’un joueur de Laval et un parisien.

tablero de torneo experto

Tenías que ser un visitante para ir a la final

Le ticket d’entrée pour faire partie des finalistes au tournoi d’Arena, c’était tout sauf local. Pourtant, il y avait quelques paires armées mais pas suffisamment pour faire plier les paires visiteuses.

Dans les phases de poule, certains matchs ont particulièrement duré avec notamment quelques paires qui ont passés un certain nombre d’heures sur le terrain comme Alexandre Toutain et Alex Garcia.

También se ha observado que algunos pares podrían hacer mucho en los próximos meses. Pensamos en particular en dos pares que han demostrado ser particularmente tenaces: Grosson / Douteau y Dermit / Gauthier.

Concernant la finale, elle a failli devenir le match le plus rapide de l’ère du padel français…

Una final en corriente alterna

En finale, on retrouvait donc les deux paires favorites en finale, à savoir Simon Boissé et Franck Binisti contre Justin Garnier et Pierre Touzard. Les paires n’avaient pas trop puisé dans les réserves pour ces finales. On pouvait donc s’attendre à un match long. Sauf que parmi les 4 joueurs présents sur le terrain, un joueur était certes physiquement à Padel Arena, mais mentalement peut-être à Paris ou ailleurs à Valladolid peut-être en train de voir la finale du World Padel Tour (ndlr, Franck Binisti). En tout cas, en une dizaine de minutes, Simon Boissé et Franck Binisti se voyaient infliger un 6/0. 6 comme le nombre de minutes qu’a duré le premier set et zéro comme peut-être le nombre de points gagnés dans ce premier set. C’est dire.

En face, il fallait rester concentré, car le réveil pouvait avoir lieu. Et justement, c’est ce qui s’est passé au début du 4e set. Mené 4/1 dans le second set, la paire mixte (Paris/Laval) renvoyait mieux la balle, le niveau s’équilibrait et les échanges duraient enfin pour le plus grand plaisir des spectateurs présent dans le club.

Boissé / Binisti regresó a 5 en todas partes después de guardar las bolas de partido 2, luego a 6 en todas partes después de guardar nuevamente las bolas de partido 2.

Una victoria de 100 Laval

Au tie-break, Justin Garnier qui pourtant avait été irréprochable semblait avoir perdu sa concentration et offrait ainsi quelques balles à la paire adverse pour se relancer et empocher le second set. Simon Boissé, en costaud, ne tanguait pas. Mais encore une fois, la grosse faiblesse venait de son coéquipier Franck Binisti qui avait pourtant réussi à retrouver ses esprits au second set. Alors que Boissé/Binisti menait 3 à 1 dans le tie-break, Franck Binisti commis une série de fautes non provoquées. C’en était trop. Et Touzard/Garnier remportèrent finalement le second set. (Score final : 6/0 7/6)

Une mention spéciale à Pierre Touzard qui a été durant toute la partie et plus globalement sur le tournoi d’une régularité déconcertante. Justin Garnier en patron, à lui toujours réussi à décocher des smashs qui ont fait très mal pendant tout le tournoi.

Franck Binisti - Padel Magazine

Franck Binisti

Franck Binisti descubre el pádel en el Pyramid Club en 2009 en la región de París. Desde entonces el pádel es parte de su vida. A menudo lo ves recorriendo Francia yendo a cubrir los grandes eventos de pádel francés.