Las semifinales de mujeres 2 del WPT Madrid Master tienen una fisionomía muy diferente.

Si Marrero / Salazar se qualifient au dépend de la paire Amatriain/Llaguno au cours d’une rencontre pleine de rigueur, d’intensité, et de contrôle, il n’en fut pas de même pour Navarro/Reiter qui offrirent une prestation médiocre face aux jumelles Alayeto. Malgré des exploits individuels de sa compatriote andalouse en attaque et en défense, la gauchère C. Reiter multiplia les erreurs non forcées, tout au long de la rencontre et on permit une victoire des jumelles sans éclats.

Chez les hommes, le moins que l’on puisse dire est que la journée de samedi fut chargée en émotion. JM Diaz / Sanchez firent jeu égal avec Bela/Lima durant 50 minutes pour finalement s’incliner dans le premier set 6-4 et où JM Diaz dut s’employer a sauver 5 balles de set sur son service à 4-5, en vain.

El gran desempeño técnico continuó cuando Lima fue evacuada después de un impacto lateral contra una pared de la cancha (4-4 empató la segunda carrera).

L’autre rencontre offrit la plus grande surprise sportive du tournoi, Sanyo/Mieres infligeant une véritable correction en première manche (6-1 32 minutes de jeu) à ses adversaires du jour, classés 7 WPT. Mais le jeune Moyano ne démérita pas et sut augmenter son niveau de jeu, pour semer le doute progressivement dans le camp Sanyo/Mieres. La rencontre se termina au 3e set et confirma la tendance du match, Sanyo et Mieres ayant baissé la garde, Moyano Grabiel triomphèrent finalement.

Jean-Marc Hériard - Padel Magazine

Franck Binisti

Franck Binisti descubre el pádel en el Pyramid Club en 2009 en la región de París. Desde entonces el pádel es parte de su vida. A menudo lo ves recorriendo Francia yendo a cubrir los grandes eventos de pádel francés.